Mini compte-rendu du Myny-Rassemblement Ardennes 2020 ( écrit par Pierre Cooreman)

Tout était si simple !

Il suffisait de trouver un volontaire, et hop ! 60 ou 80 GT se retrouvaient quelque part en Francophonie pour un Rassemblement National de l’Entraide Opel GT. Et si par malheur on ratait un rassemblement, et bien il n’y avait plus qu’à attendre l’année suivante, motivation ultime pour enfin finaliser l’achat, la restauration, la réparation… de sa mini-corvette et la présenter à un public tout acquis à cet engin mythique.

Et puis. Et puis un virus débarque et le volontaire auto-désigné pour 2020 se retrouve face à une incroyable incertitude. Aussi complexe que le réglage d’un carbu Solex, si vous voyez ce que je veux dire. Organiser la réunion ou pas ? Pour combien de membres ? Les restaurants seront-ils ouverts ? Et les musées ? A l’intérieur ou l’extérieur ? Et le garage Opel ? Pour combien de voitures ? ? ???

Les pannes s’accumulent dans l’organisation d’évènements semblables, l’accélération d’un rebond en septembre se précise, de nombreux membres pourtant assidus font clignoter le message qu’ils préfèrent ne pas prendre de risques et notre G.O. s’entretient à tout-va pour finalement conclure en juillet qu’il serait sans doute plus sage de freiner l’idée d’un Rassemblement National pour éviter une surchauffe. Une première panne totale depuis la création du club. Un vapor-lock intégral.

Qui restaure l’idée d’une réunion moins risquée, plus régionale, annulable à court terme si les circonstances l’imposaient. Qui est intéressé ? Quelques réponses au message d’intérêt général lancé par le Secrétaire Papytuel* suggèrent donc à notre Florent Ardennais d’organiser une Myny balade pour 2020. Nombre de participants limité, beaucoup de kilomètres sans contact - sauf avec la GT, des visites et restaurations en extérieur plus faciles à organiser, de la souplesse gérable pour répondre aux craintes et remarques bien légitimes... Ça doit pouvoir se faire.

Et ça s’est fait !

Les 2/3 du petit groupe, déjà présents le vendredi soir, assurent que l’ambiance est « presque » habituelle. Bien entendu, les masques tombent moins facilement, les gestes ont des barrières, et la plaque rallye est toute myny. Mais le plaisir de se retrouver mécaniquement autour des GT est bien présent, un soulagement en cette période d’isolement.

Le samedi matin, la quarantaine est évidemment de mise (nous étions environ 20 voitures) et c’est très rapidement que nous partons vers le nord, pour un premier déjeuner en bord de lac. Après une petite réunion du non-comité sous un soleil à faire pâlir même un Narbonnais, les départementales sinueuses et peu fréquentées s’engagent sous nos jantes. Imaginez cette vague colorée cheminant sur des myny-routes majoritairement boisées, parfois campagnardes, mais toujours vallonnées et en superbe état. Pas trop technique de se suivre en un seul groupe, grâce à une vitesse mesurée et au nombre restreint de nos GT … presque toutes bleues et rouges ! Pas de jaune ni de grise pour suivre la « bleuerte** » sur la « route Rimbaud-Verlaine ».

Comme promis, la découverte du jour est en extérieur, et c’est masque sur le nez que deux guides nous font découvrir le gigantesque fort de Givet, appelé Fort de Charlemont en souvenir de Charles-Quint qui le construisit pour bloquer les tentatives françaises d’incursion dans les provinces des Pays-Bas Espagnols. Remanié régulièrement après son transfert à la couronne de France, il fut de toutes les guerres et ce n’est que depuis peu que l’armée l’a rendu à la vie civile. Promenade très historique et instructive, et puis quelle vue sur la vallée de la Meuse, la ville de Givet et les monts environnants !

Pendant le repas du soir, c’est sous le regard de Rimbaud, l’enfant du pays, que nos trésorier et secrétaire nous parlent des différents rôles actifs dans la nouvelle équipe qui conduit l’Entraide. Car il a fallu recruter pas moins de 6 volontaires supplémentaires pour compenser le demi-départ de Jean, notre co-fondateur et actuel Non-Président d’Honneur. Ils nous exposent l’état des finances de l’Entraide, les avantages et inconvénients du statut d’association « de fête » *** sous lequel nous opérons et confirment le rassemblement national dans la Mayenne en 2022 avant que Patrick ne remette une œuvre de sa création afin de remercier Florent, Mireille et Alexandre pour leur préparation et encadrement pendant ces 2 jours.

Le dimanche matin, départ vers le sud pour de nouvelles découvertes sur les routes « des fortifications » ou encore « des crêtes pré-ardennaises », qui nous font traverser de jolis villages de pierre agrémentés de châteaux style renaissance ou d’églises romanes. Les habitants nous réservent un accueil chaleureux, saluant les voitures tout en arborant de grands sourires enthousiastes. C’est au cœur d’un de ces villages que le groupe s’arrête pour le déjeuner, dernier moment avant que l’on ne décide de rentrer à la maison, où à l’hôtel pour ceux qui ont décidé de prolonger à raison leur découverte des Ardennes. Quoi ? Pas de problèmes techniques ? Pas sympa pour notre ami Gillou, venu spécialement mais vainement avec sa remorque pour pouvoir tracter une potentielle GT en panne. Car comme le sanglier des Ardennes, nos belles bêtes ont toutes tenu vaillamment la route face aux chaleurs nordiques et aux chemins vallonnés.

Merci à Florent, Mireille et Alexandre pour nous avoir offert cette Myny-balade de dernière minute, modèle de ce que chacun de nous pourrait organiser plus souvent au niveau régional. Merci à Gilles pour nous avoir sécurisés en nous suivant de près avec son plateau-remorque. Et rendez-vous l’an prochain pour un Maxy Rassemblement 2021 qui nous fera découvrir de nouveaux endroits de charme au cœur de magnifiques Ardennes.

Traductions :

* en référence à notre secrétaire Germain Billet, alias « Papy GT ».

** ou « verbleute », comme certains appellent l’inclassable GT de Florent.

*** pour les juristes uniquement : « association de fait ».